road-trip yutacan
Mexique,  Voyages & Activités

Organiser son Road-trip Mexicain au Yucatan

Cher lecteur, je te parle enfin de mon voyage au Mexique, dans la péninsule du Yucatan. On va aller à la rencontre de paysages fantastiques, de plages sublimes et de jungles mystérieuses. Mais avant, je te donne mes conseils pour organiser ce road-trip. Un peu de calme avant d’embarquer dans un voyage riche en émotions, en aventures, en difficultés aussi. Un vrai périple et mes propres ressentis.
My Own Mexican Journey...



Contexte du road-trip et disclaimer

Fin de l’hiver Québecois. Cette année encore, je veux partir, m’évader, et je rêve de plage, de soleil, de nouveauté. Nous sommes en mars, mais je ne partirai finalement qu’en Juin. Le temps de voir filer ces précieuses semaines de PVT qui avance toujours plus vite. Le temps aussi de prendre soin de moi, quand les choses deviennent plus laborieuses, plus difficiles. Ce voyage aura pris plus de temps que prévu pour se valider, et j’étais loin d’imaginer à quel point il serait marquant…

Mais avant, parlons de choses qui fâchent. Mon blog est encore tout récent, mais ça fait très longtemps qu’il trotte dans ma tête. Ca me manquait beaucoup, cet espace où partager mes récits et bien d’autres choses encore à venir. Je ne suis pas sans savoir qu’il est très, très difficile aujourd’hui de se faire lire. Et comme j’aime aussi beaucoup l’idée de faire des vidéos et de parler, j’avais ce projet pour ce voyage. Je m’étais acheté pour l’occasion LA caméra de tout vlogueur qui se respecte (ou qui fait bêêêê, va savoir), un Canon G7X. J’embarquais aussi mon fidèle Reflex 550D. Parée pour l’aventure, et remontée à bloc.


Vivre un cauchemar pendant son road-trip de rêve

Tu remarqueras pourtant que ces articles seront bien vides coté photo, et je ne sortirai pas encore mes premières vidéos de voyage…Non, car je me suis fait voler l’intégralité de mon matériel 3 jours avant de rentrer. Je te raconterai ça en détails, en pleurant un peu sur mon clavier. J’espère que je saurai te faire voyager malgré tout, car c’est bien de ça qu’il s’agit. Ce que j’aime. Mon petit truc à moi. Ecrire, bon sang, écrire avec des mots, des émotions, des sentiments. On peut moins facilement travestir ses écrits tu sais, et les filtres, ça marche moins bien sur les mots que sur un selfie. Mais bizarrement, écrire en silence, sans être lue, ça fait quand même de l’écho. Et il ne faut pas écouter ce qu’il te renvoie ou sinon on n’écrit plus, avec ou sans photos…

C’est déjà une petite victoire pour moi de parvenir à rédiger et publier les articles qui vont suivre. J’ai vraiment failli renoncer.
Merci à toi, donc, qui lit ces lignes. Merci surtout de te manifester, tu n’imagines pas comme c’est important.


Pourquoi voyager au Mexique ?

Jusqu’à présent, quand j’entendais « Mexique », je pensais à tout un tas de choses plus ou moins engageantes. Je voyais des déserts, des mariachis, des burritos et un peu Breaking Bad. Je n’avais jamais rêvé d’y aller, focalisant toute mon attention et mes envies vers les Etats-Unis, mon cher Canada, et la lointaine Australie. Mais vivre au Québec, c’est aussi s’ouvrir des possibilités, regarder autour de soi, et vivre des premières fois, le plus possible.
J’entendais beaucoup de personnes vivants ici aller dans des All Inclusive en hiver, et le nom de Cancun m’évoquait un vague rejet au relents alcoolisés de spring break étudiant.



Mexique, République Dominicaine ou Cuba ?

Bref, pas mal de clichés, plus ou moins vérifiés. Pour répondre à mon envie de soleil, je commence à envisager toutes possibilités. C’est en discutant sur instagram avec la globe trotteuse Jocanfly que les planètes s’alignent. Avec une demande simple : je veux partir vite, avec des plages et de la nature : une idée ? En ressortent 3 destinations. Le Mexique, la République Dominicaine, et Cuba.


J’élimine la République Dominicaine : trop touristique, trop basé sur les plages et leurs hôtels, pas assez de découvertes dans une nature plus sauvage.
Cuba m’apparait comme un parti pris plus engagé, pour un voyage qui se prépare davantage. Je n’ai pas envie d’y aller à la légère, si j’y vais un jour.

Après quelques rapides recherches, le Yucatan m’apparait comme un petit trésor à découvrir, qui réunit énormément d’éléments qui m’appellent. La ville de Tulum, nouveau spot très en vogue depuis quelques années apparait d’abord comme la destination parfaite. Finalement , il se transformera en une simple étape et le voyage se prépare en tant que véritable road-trip autour du Yucatan.


Pourquoi visiter le Yucatan ?

J’étais loin d’imaginer à quel point, mais le Yucatan est une péninsule d’une richesse incroyable. Des paysages variés, une nature dense et des plages magnifiques : je me demande comment j’ai pu si longtemps ignorer ce paradis.

Si tu aimes déjà l’aventure ou que tu veux sortir des sentiers battus, que tu rêves de nature luxuriante et d’observation d’animaux, tu es au bon endroit. Rajoute à ça une dose d’histoire fascinante avec les Mayas, la découvertes des merveilleux et mystérieux cénotes, ces piscines naturelles hallucinantes, tu obtiens une source infinie d’inspirations pour voyageurs en herbe ou aguerris. Tu l’as compris, ce périple sera intense, riche, et j’espère te donner envie de découvrir à ton tour cette partie du monde.


Les animaux à observer au Mexique

Un des arguments de choix qui a orienté mon choix vers ce fascinant pays est son incroyable biodiversité, notamment au Yucatan.
En effet, le Mexique n’occupe que 1,5 % de la superficie du globe, mais il y concentre environ 12% de la biodiversité mondiale.

Il fait partie de la liste des « pays megadivers » (pour « diversité »).
Je ne connaissais pas cette appellation, initiée d’abord par le primatologue américain Mittermeir en 1988, qui se basait sur les espèces de primates, dont les 2/3 se concentraient dans 4 pays.
Elle a ensuite été élargie pour englober les autres mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et insectes. Quant aux plantes, le pays doit en comporter plus de 3000 espèces pour figurer sur la liste des megadivers, qui en compte 18 aujourd’hui.


Parmi les animaux présents ou emblématiques du Yutacan :

  • Un nombre impressionnants d’espèces d’oiseaux (plus de 300 juste dans la biopshère de Sian Ka’an), des plus imposants comme l’aigle plongeur ou le pélican brun au plus colorés ou délicats comme le flamand rose ou le colibri
  • Tortues marines, divisées en quatre espèces : les tortues vertes (parfois appelées blanches), Caguama , Carey et Laud.
  • Requins-baleines, des raies
  • Lamantins
  • Crocodiles et iguanes
  • Pumas et jaguars
  • Singes araignées et hurleurs, notamment dans la réserve de Punta Laguna


J’aurai la chance d’observer plusieurs de ces espèces en milieu naturel pendant ce voyage. Autant de premières fois magiques qui me laissent des souvenirs impérissables.


Combien de temps prévoir pour un road-trip au Yucatan ?

Nous avons prévu 10 jours, avec un programme plutôt chargé, ce qui ne correspondra pas à tout le monde. Sache en tout cas que cette durée est déjà suffisante pour voir une très belle diversité d’endroits.
Bien entendu, 15 jours seront comme souvent une durée idéale entre rythme soutenu mais aussi farniente.
Nous avons privilégié la découverte de la nature avec deux journées complètes d’excursions, des belles plages épargnées par les algues sargasses en allant sur deux îles, et peu de visites de villes.


A quelle période partir pour le Mexique ?

Au Mexique, il fera toujours beau et chaud mais attention à quelques éléments à savoir :
La haute saison est à partir de Novembre jusqu’à la fin du printemps avec le fameux Spring Break. De nombreux canadiens profitent également de congés en hivers pour venir se réchauffer dans des contrées tropicales. Penses-y donc si tu veux éviter les hausses de prix et les hordes de touristes dont tu rejoindras joyeusement les rangs dans certains lieux stratégiques.

A partir du début de l’été, la saison entre progressivement en période de pluie, avec des fortes mais souvent courtes averses qui peuvent être très fréquentes en plein été. L’avantage, c’est une véritable chute du tourisme en cette période. Un très bon compromis semble donc être entre mai et juin.

De notre coté, j’ai d’abord hésité à partir à la mi-Juin. Mais nous n’avons finalement pas eu la moindre goutte. Par contre, la température et l’humidité sont très élevées, ainsi que l’indice UV. Prends-ça en compte si tu as du mal avec les très fortes chaleurs et sois prudent sur place.


Réserver son vol pour le Mexique

Nous ne sommes pas du tout des exemples de ce coté-là. Nous avons réservé nos vols 15 jours maximum avant, si ce n’est une semaine.
Le seul conseil que je peux te donner est qu’en s’y prenant au dernier moment, évite les comparateurs qui peuvent t’annoncer des prix trop beaux pour être vrais. Car oui, ça sera trop beau pour être vrai. Tu peux toujours t’en servir pour un ordre d’idée, mais va ensuite directement sur le site de la compagnie aérienne en question.


Dans notre cas, nous avions booké via la plateforme intermédiaire Exploretrip, pour finalement recevoir le lendemain un email nous informant que la transaction n’avait pas pu être validée. J’ai ainsi perdu un jour supplémentaire, eu une bonne fausse joie et un petit coup de stress. J’aurai dû écouter les avis lus sur internet donc toi, écoute le mien.
Nous avons finalement directement validé depuis la compagnie Interjet que je conseille sans problème.


Le choix de la voiture de location au Mexique

Une question essentielle et une partie non négligeable de tout budget road-trip. Tu éviteras les mauvaises surprises en optant pour une compagnie qui a pignon sur rue.
Sache également que si tu ne peux ou ne souhaites pas conduire, il est tout à fait possible de réaliser un road-trip riche et complet uniquement en transport en commun tels que les bus ADO dans tout le Yucatan. Ils sont selon ce que j’ai pu lire sûrs, fiables et confortables. On a hésité un tout petit peu, mais la liberté qu’offre la voiture n’a pas de prix. Enfin si, mais il est vraiment raisonnable.


Tu as le choix entre les grands classiques. Nous avons opté pour Enterprise en comparant les tarifs. Aucun regret de ce coté-là.
Nous avons également pu payer en ligne avec ma carte de crédit canadienne. Attention, français, ce n’est pas toujours le cas avec les cartes bancaires classiques. Cette partie nous a sécurisé sur le moment, car il y a toujours cette crainte de se faire avoir et de payer un tarif beaucoup plus important une fois en agence.


Coté assurance, nous n’avons pas pris d’option supplémentaire à cette étape, en laissant la porte ouverte quand nous serons effectivement sur place. Sans surprise, nous ferons le choix éclairé de valider une assurance tous risques au moment de récupérer la voiture.
Assure-toi que la voiture que tu loues possède la clim, sinon tu risques de vraiment souffrir sur la route.
Je reviendrai sur le douloureux épisode de notre vol de matériel dans la voiture…mais sache qu’elle n’avait pas la fermeture centralisée. Les bons vieux loquets qui se lèvent et se baissent ont rendu plus facile encore le forçage de la portière. Bon à savoir.


Programme et itinéraire du road-trip au Yucatan

En réunissant tous les éléments que l’on a pu réunir sur différents blogs, en découvrant le travail formidable d’une guide pas comme les autres et en tenant compte de la présence des terribles algues sargasses, voici notre itinéraire.


Le budget pour un road-trip au Mexique

De façon générale, que tu viennes de France ou de Québec, le coût de la vie est bien sûr plus abordable ici.
Ensuite, tout dépend bien entendu de tes habitudes de vie et de voyage, si tu aimes dépenser sans compter au restaurant, te faire vraiment plaisir dans de beaux hébergements, te payer tes coups à boire dès que tu en as envie…
De mon coté, je suis ultra économe, je n’achète que le strict nécessaire, et je cherche avant tout les bons plans logements.
Les prix pourront faire un grand écart selon la cible visée.


Budget total

Le symbole $ désigne ici un dollar canadien.
1 $ = environ 15 pesos


Le voyage aura coûté en comptant absolument tout, de l’uber pour arriver à l’aéroport jusqu’à revenir à l’appartement :
2625 $ pour deux soit 1312,3 $ par personne pour 10 jours (environ 900 euros).
Un prix incroyablement abordable compte tenue de la richesse du voyage.


Quelques exemples de tarifs :

Vol Montréal-Cancun : 390 $ par personne soir 780 $ sans bagage en soute
Hébergement pour 9 nuits : 390 $, soit une moyenne de 43 $ par nuit
Location voiture avec assurance tous risques (55$ en plus) : 190 $
Parking Isla Mujeres : 300 pesos pour 2 jours
Traversée aller-retour Cancun/Isla Mujeres : 300 pesos
Parking Chichen Itza : 80 pesos
Entrée Chichen Itza : 475 pesos
Cénote Oxman : 80 pesos par personne
Entrée/parking Plage Cocalitos à Bacalar pour la journée : 70 pesos
Traversée aller/retour Chiquila/Holbox : 300 pesos
Parking 2 jours Chiquila : 200 pesos
Un plein d’essence : autour de 650/700 pesos


Conseils pratiques pour un voyage au Mexique – Yucatan

Ce premier voyage au Mexique ne fait pas de moi une experte en la matière mais sache que j’ai pu relever pas mal de points pratiques qui me semblent vraiment intéressants à partager.

Sur la route

La conduite au Mexique est plutôt facile et sécuritaire mais voici quelques petits conseils :

– Si tu respectes les limitations, tu vas clairement te faire doubler. Souvent. La bonne pratique ici consiste à se décaler carrément sur la bande d’arrêt de droite jusqu’à ce qu’on t’ait doublé. Tu comprendras vite en voyant les autres faire, et les conducteurs attendront que tu fasses de même.

– Il y a beaucoup, beaucoup de dos-d’âne, de tous les styles : des grands, des moyens, des petits, des discrets, des traitres. Fais vraiment attention, ils ne sont jamais bien loin…

– Tu liras pas mal de choses sur la police et ses arrestations intempestives, notamment de touristes, pour des raisons imaginaires. Ça arrive surtout à l’entrée des villes, par exemple dans la zone de Mérida. Nous n’y sommes pas allés, et n’avons eu aucun problème de ce genre. Si ça t’arrive, attention à ne jamais donner ton passeport et permis mais seulement une copie en cas de besoin. Tu ne veux pas qu’on s’en serve pour t’extorquer un peu plus d’argent que nécessaire…

– Rien à voir avec la conduite (quoi que), mais il y a beaucoup de chiens dans les rues et au bord des routes. Errants ou non, ils restent généralement bien sagement sur les cotés mais s’il te plait, redouble de prudence quand tu rentres dans une zone fortement canidée.

– Attention si tu ne comptes que sur le GPS de ton téléphone, tu risques fort de traverser de longues zones sans capter le moindre réseau. Pense à télécharger tes cartes hors ligne, pas comme nous donc. De même, une batterie portative est un indispensable car les voitures ne possèdent pas toutes un allume-cigare ou autre moyen de recharger en roulant.

– Aux stations essences : ce sont les employés qui réalisent ton plein à la pompe. Fais attention à ce que le compteur démarre bien de zéro quand ils commencent. Et prévois du cash, toujours et uniquement.


Coté santé/hygiène :

– Prévois une crème solaire efficace et biodégradable pour limiter l’impact négatif sur les coraux et l’ensemble des écosystèmes aquatiques. Dans les cénotes, proscrit totalement tout cosmétique. Pas de crèmes ni déodorants, et prends une douche avant.

Ne bois pas l’eau du robinet. Je me suis pour ma part brossé les dents sans soucis à l’eau courante. J’ai également opté pour des salades et des crudités sans hésitation et sans le moindre problème durant tout le séjour. Est-ce que j’ai eu de la chance ou est-ce que mon estomac végétarien est déjà bien entrainé ? Vous me le direz.

– Suite au point ci-dessus : prévois toujours de l’eau minérale en quantité. Pour limiter la casse coté plastique, opte pour des gros bidons de 12 L en vente un peu partout, à mettre dans ton coffre par exemple. Malheureusement, tu ne pourras pas re remplir tes gourdes partout, il y aura forcément une consommation non négligeable de bouteilles. A toi de faire au mieux.

– Ici, on ne jette pas le papier toilette dans la cuvette. On le jette dans une poubelle prévue à cet effet, partout. Essaye de ne pas oublier, et respecte vraiment cette règle.

– Tu trouveras ici un peu partout, dans les pharmacies, supermarchés…des boissons « électrolytes » aux arômes divers (je te conseille citron, le moins pire). Elles te sauveront la mise en cas de soucis de déshydratation, coup de chaleur, turista…Bourrées de sels minéraux, elles préviennent et traitent la déshydratation en limitant les dégâts. Crois-moi, ce n’est pas un luxe et ça peut vraiment t’aider, n’hésite pas à en acheter une ou deux d’avance.

Ne sous-estime JAMAIS la puissance des UV ici, voire juste de la chaleur. Une insolation est plus vite arrivée qu’on ne le croit, de même pour des coups de soleils au-delà du réel. Nous en avons tous les deux énormément souffert, au point où c’est devenu franchement dangereux, tu le liras. Prévois un t-shirt de baignade, de quoi te couvrir la tête bien sûr mais aussi le corps. Ne t’expose pas entre 11h et 16h. Ombre, eau à profusion et prudence, surtout en été.

Sécurité et conseils généraux

Prévois toujours du cash. Mais attention, sois discret aux moments des transactions bancaires, et garde tes papiers sur toi, dans une pochette de ce type là par exemple, à garder bien gentiment sur ton ventre transpirant.

Ne laisse RIEN dans ta voiture, même si c’est pour 5 minutes, même si tu dois acheter une boisson en urgence, même sur un parking de supermarché. Crois-en ma douloureuse expérience.

– Si tu as besoin de produits en particuliers, de lunettes de soleil, fonce en priorité dans un grand supermarché ou centre commercial d’une grande ville, comme Cancun. Partout ailleurs, tu vas galérer et payer trop cher. Soit parce que tu te retrouves dans une toute petite ville, soit parce que le tourisme fait rage.

– Pour l’alimentation, si tu souhaites parfois manger par toi-même, ne compte pas trop sur des marchés locaux (très rares) ou des petits supermarchés pleins de bons fruits et légumes. Il n’y a pas toujours du choix, surtout si tu es végétarien ou végan. Essaye d’être prévoyant…


Ok, cette fois ça y est, on est prêts à y aller. Je te donne rendez-vous pour la première étape : Cancun puis Isla Mujeres.
Tu prends ton maillot on s’en va !

Française installée à Montréal, minimaliste/multipassions : nature, animaux, bien-être, adrénaline. Espère t'intéresser, te faire voyager, échanger avec toi et changer le monde.

4 Comments

  • Huillet

    Waouh mon dieu quelle impatience de connaitre la suite!ca donne tellement envie de tout savoir, deja la j’apprend beaucoup de choses, je trouve ca genial le coup du papier.
    Et les animaux il me tarde de savoir ceux qui ont croisé votre route!
    Cet article est deja passionnant avec beaucoup ou moins de photos les mots sont bien plus importants, ils s’enchainnent tellement naturellement, empreints de tes sentiments, de ta sincerité que les images on a aucun mal a se les faire dans la tete, c’est ca le pouvoir des mots surtout quand on les utilisent aussi bien que toi, comme quand on lit « un vrai roman ». Les photos c’est un plus mais croit moi le frisson passe, l’emotion aussi et l’envie de continuer à te lire et a savourer chacun de ces instants qui me relient a toi encore plus. Un grand merci

  • Jess

    Bonjour Marjorie

    Entre la grosse chaleur les arnaques en tout genre, les vols…… Le pays n’a pas l’air très accueillant ! Tout ce que je connais du Mexique se sont les livres de Carlos Castaneda, tu connais ? 🙂

    • Marge

      Hey Jess !
      Ah si si, il ne faut surtout pas garder que le pire, qui arrive clairement partout (je me suis faite cambrioler à Montréal dans un quartier sympa, et crois-moi, je n’y étais pas préparée…)
      Le Mexique fut éprouvant mais le tout est d’être bien informé et préparé, par exemple à la chaleur. Surtout, n’oublie pas que je parle ici du Yucatan, qui est clairement très touristique et infiniment plus sécuritaire que le vrai coeur du pays, notamment le nord proche de la frontière US (où, clairement, je n’irai pas.)
      J’espère que la suite de mes articles te convaincront que c’est une destination magnifique 🙂
      Je ne connais pas Carlos Castaneda, je vais regarder ça, merci pour le tuyau !

  • Mina

    Coucou ma fille,

    Ben dis donc , c’est une invitation au voyage qui ne laissera personne indiffèrent , tous les conseils que tu donnes sont extrêmement , judicieux,et précieux,
    On sent bien à travers ce récit ,la femme patronnée que tu es
    À te lire ce pays a l’air d’être grande richesse ,
    Merci à toi de me faire voyager , tes récits sont un vrai délice.
    A très vite
    pour d’autres aventures .

    Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *